Léman Bleu

Actualités


05 novembre 2015 - 13h40

Les CFF supprimeront 900 postes d'ici 2020

L'ex-régie fédérale espère économiser 550 millions par an d'ici 2020 L'ex-régie fédérale espère économiser 550 millions par an d'ici 2020

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Les CFF ont annoncé ce matin dans un communiqué vouloir économiser 550 millions de francs par an jusqu’en 2020. L’effort grimpera même à 1.75 milliards annuel à l’horizon 2030.

Selon l’ex-régie fédérale, c’est une réponse à la forte augmentation des coûts du système ferroviaire, due notamment à l’extension de l’offre et à l’aménagement de nouvelles infrastructures. L’objectif pour les CFF est aussi d’être concurrentiel face aux autres modes de transports, dont le coût au kilomètre est appelé à diminuer ces prochaines années.

Pas de licenciements

Le train de mesures d’économie passera par la suppression d’au moins 900 postes sur les 30'000 que compte la régie publique. Mais aucun licenciement ne devrait avoir lieu. Seuls des départs naturel ou la retraite permettront de réaliser cet objectif, assurent les CFF. Pour l’heure, impossible de savoir précisément quels secteurs et quelles régions du pays seront le plus touchés. La compagnie entend annoncer des mesures concrètes d’ici à l’été 2016.

L’ex-régie fédérale compte aussi réduire ses frais administratifs, et mieux exploités les nouvelles technologies et l’automatisation. Enfin, les CFF souhaitent améliorer le taux d’occupation des trains.

Pas de hausse des tarifs

A noter que le prix des billets ne devrait pas augmenter, ou alors de façon minime ces prochaines années, c’est la promesse faite aujourd’hui par les CFF. De quoi, sans doute, éviter une levée de bouclier de la part des usagers.