Léman Bleu

Actualités


27 janvier 2021 - 17h40

18 000 étudiants passent leurs examens à distance

Les étudiants de l’Université de Genève sont en en pleine session d’examens. Dans un contexte de pandémie, toutes les évaluations se font à distance. Ce défi technique et logistique génère chez les étudiants beaucoup de stress. La CUAE, faitière des associations d’étudiants dénonce une atteinte à la sphère privée. 

Lea, 20 ans, est étudiante en 1ère année de sociologie à l’université. Elle vient d’achever une série de 4 examens. Après les cours déjà suivis à distance, ces examens passés en ligne ont rajouté un "stress supplémentaire, difficile à gérer", dit-elle.

Un défi technique et logistique 

19 000 étudiants passent à distance leurs examens entre janvier et février. Soit 38 000 passations d’examens en quelques semaines. Un véritable défi technique et logistique pour l’Université depuis le début de la crise sanitaire en mars dernier. 

Derrière leurs écrans à travers le logiciel zoom une vingtaine d’étudiants de la faculté de traduction se préparent à répondre à un QCM. C’est l’assistant du professeur, Marco Civico qui explique les règles à suivre: "la caméra de leur ordinateur doit être enclenchée, ils sont censés répondre tout seuls. L’important, c’est de s’assurer qu’il s’agit bien du bon étudiant", explique-t-il.   

Des examens adaptés à la distance  

Ce QCM en 40 questions se déroule sur 2 heures à "livre ouvert". Il a été adapté pour limiter au maximum la fraude: Il comporte plus de questions, le niveau de difficulté a été relevé, les questions apparaissent dans un ordre différent pour chaque étudiant sans possibilité de revenir en arrière après chaque réponse. 

Une atteinte à la sphère privée des étudiants 

La CUAE, principal syndicat étudiant, combat l’utilisation des données biométriques utilisées par une faculté mais aussi celle de logiciels tel que zoom pour surveiller étudiants pendant leurs examens. Pour Andreu Guesti, il s’agit d’une atteinte à la sphère privée des étudiants, explique le permanent de la CUAE.   

Garantir la qualité des diplômes 

Au rectorat, on reconnait la difficulté posée par les examens en ligne. Mais la surveillance et le contrôle de l’identité des étudiants vise à garantir la qualité des diplômes, argumente la Vice-rectrice Micheline Louis-Courvoisier.  

180 étudiants ont refusé TestWe 

180 étudiants sur les 2000 que compte la faculté d’économie et management ont refusé de passer leurs examens par l’intermédiaire du très controversé logiciel TestWe. Ils passeront leurs examens sous surveillance dans les locaux de l’Université. 

Denis Palma  

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.