Léman Bleu

Actualités


21 février 2020 - 17h41

2'390 personnes régularisées via Papyrus

Trois ans après le lancement de l’Opération Papyrus à Genève, les conseillers d’Etat Mauro Poggia et Thierry Apothéloz font le bilan. Au total, 3380 dossiers ont été déposés. L’Etat et les associations partenaires se disent « satisfaits » de l’opération.

En tout, 2390 personnes ont régularisé leur situation dans le cadre de l’opération Papyrus, achevée en décembre 2018. Parmi elles, 437 familles ont obtenu le sésame.

Autre retombée de l’opération, économique cette fois-ci. La plus fréquente déclaration du personnel représente un gain de 5,7 millions de francs pour les assurances sociales.

Pas d’appel d’air

Aujourd’hui, l’Etat présentait notamment un rapport d’évaluation externe de l’opération. « Nous avions deux craintes principales », rappelle Mauro Poggia, conseiller d’Etat (DSES). «Premièrement, un effet d’appel d’air, c’est-à-dire que les personnes régularisées s’en aillent de leur ancien emploi pour être remplacées par d’autres personnes sans permis. Deuxièmement que ces personnes demandent des prestations sociales plutôt que de poursuivre dans une activité souvent mal rémunérée. Or le rapport a démontré que ce n’était pas le cas.»

Des cas de fraudes dénoncés

744 dossiers sont encore en cours de traitement. Parmi lesquels les cas suspectés de fraude à l’aide de faux documents révélés par la presse en début d’année. Leur nombre ne sera pas communiqué. « Ces cas ont été dénoncé auprès du Ministère Public et une procédure est en cours », précise le conseiller d’Etat Mauro Poggia.

Si l’opération est bel et bien terminée, elle a vocation à servir d’expérience. A noter que les travailleurs peuvent continuer à faire leurs demandes de régularisation aux associations concernées.

Lea Job 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.