Léman Bleu

Actualités


31 août 2018 - 17h58

24h de séisme dans la sphère politique genevoise

Pierre Maudet, en une de tous les journaux ce vendredi. Et des mots qui accompagnent les images. La faute, le mensonge, le scandale, le séisme. Les termes sont aussi forts que l’annonce provoquée par le communiqué, envoyé à 14h59 jeudi 30 août. 

Au moment où la bombe médiatique tombe, le conseiller d’Etat est en pleine session du Grand Conseil. Dans la salle, les députés sont abasourdis. 

Dans le même temps, la vieille ville aussi est agitée. Le conseil d’Etat se réunit en urgence à 19h dans les bureaux d’Antonio Hodgers. Un fait exceptionnel. Dans la rue, les journalistes font le pied de grue. Au terme de 2h de réunion, Mauro Poggia sort. La scène est digne d’une série politique. En enforuchant son scooter, il déclare que "parfois la vérité est invisible pour les yeux".

Dans la foulée, un communiqué du conseil d’etat est envoyé : "Le conseil d’Etat a pris acte du souhait de M.Maudet d’être levé de l’immunité, et ce de manière rapide. Au regard de ces échéances, le conseil d’Etat n’entend pas prendre de décision précipitée. »

Quasiment au même moment, c’est cette fois le PLR qui s’exprime. « Le PLR invite la commission législative à siéger au plus vite et à entendre dans les meilleurs délais Pierre Maudet ». Il demande aussi : « la convocation d’une session extraordinaire du Grand Conseil pour décider la levée de l’immunité ».

Cette session du Grand Conseil qui devait avoir lieu le 20 septembre, pourrait donc être avancée à ce lundi. 

 

Céline Argento 

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.