Léman Bleu

Actualités


12 mai 2020 - 18h14

250'000 masques distribués dans les transports publics

Les transports publics retrouvent petit à petit leurs passagers et la gare Cornavin a repris des couleurs. Mais malgré une légère hausse de fréquentation, les rames restent à moitié vides aux heures de pointe, et le masque n’est pas obligatoire en Suisse. En revanche il est fortement recommandé si la distance de deux mètres ne peut pas être respectée. Chez les TPG, 250'000 masques fournis par l’Etat sont distribués gratuitement.     

Mirco et Andreas se préparent pour une distribution un peu spéciale. Depuis hier, un agent TPG et un membre de l’association Bienvenue forment des duos pour distribuer gratuitement 250'000 masques mis à disposition par le Canton. Le but, faire de la prévention et expliquer comment les porter au mieux. «Nous recevons un bon accueil, les gens sont rassurés, c’est aussi cela le but de notre présence», commente Mirco, apprenti chez les TPG depuis un an.  

Les binômes travaillent pendant les heures de pointes. Mirco a distribué environ 200 masques ce matin et 400 l’après-midi. 

Les masques ne sont pas obligatoires en Suisse…

Car depuis le lundi 11 mai, la vie a repris peu à peu dans les transports publics et dans les gares. Même si la fréquentation reste pour le moment faible. «Pendant le semi-confinement, nous avions perdu 90% des passagers. Aujourd’hui, nous sommes autour des 50%», explique Frédéric Revaz, porte-parole des CFF.  

Des chiffres qui devront être confirmés ces prochains jours. Mais même si les gares et les transports sont de plus en plus fréquentés, le port du masque n’est pas obligatoire. «Nous nous basons sur les décisions fédérales, explique Frédéric Revaz. Le masque n’est pas obligatoire mais il est fortement recommandé dans les cas où la distance des deux mètres ne peut pas être respectée. » 

…mais en France oui

En France par contre, le port du masque est obligatoire dans les transports publics. Pour les usagers du Léman Express, dont le trajet est international, il faut donc se couvrir le visage une fois la frontière passée.

Du côté des TPG et des CFF, le trafic a repris quasiment à la normale. Pour le Léman Express en revanche, les trains au quart d’heure entre Coppet et Annemasse devraient reprendre le 18 mai. Pour le moment, la cadence est réduite de moitié.

Lea Job

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.