Léman Bleu

Actualités


28 mai 2019 - 17h52

40 enfants exclus de l'école des Vergers

Annick et Maurice emménageront dans cette coopérative avec leurs enfants respectifs début août.

" Nous nous sommes tellement investis pour construire ce quartier, et tout à coup on se retrouve devant le fait accompli que nos enfants ne pourront pas aller dans cette école" exprime avec colère et déception Annick.

Comme les enfants d’Annick et Maurice, une quarantaines d’écoliers ne pourront pas rejoindre l’école des Vergers à la rentrée 2019. Selon la commune, il y a assez d’établissements pour accueillir tous les enfants. Mais pour les futurs habitants des coopératives, 1,3 km c'est trop loin pour des enfants de 5 ans, cela demanderait toute une organisation qu'ils n'avaient pas prévue. De plus, des projets de parascolaires organisés par les coopératives tomberaient à l'eau.

Une erreur de calcul pour cet écoquartier qui comptera 3000 habitants ? Pour la commune de Meyrin, responsable des bâtiments, l’école n’est pas sous-dimensionnée. La commune a décidé de construire 14 classes, contre 12 demandées par le canton.

Autre son de cloche du côté de l’Etat: « le DIP avait conseillé à la commune de Meyrin de construire une école d'environ 16 classes. La commune a choisi de construire un groupe de 14 classes, sur une base qui lui appartient ».

Quoi qu’il en soit, les parents des enfants exclus ne comptent pas en rester là. Ils demandent à rencontrer la conseillère d’Etat en charge de l’éducation pour proposer des solutions. Par exemple, la mise à disposition de locaux provisoires dans les coopératives CODHA et Voisinage.
Annick et Maurice espèrent que les discussions avec la commune et l’Etat auront lieu d'ici mi-juin, avant de commencer les cartons pour leurs déménagements.

Priscilia Chacón

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.