Léman Bleu

Actualités


25 janvier 2021 - 18h56

467’000 francs dépensés pour la campagne au Conseil d’État

Le 7 mars 2021, les Genevois décideront de reconduire ou non Pierre Maudet au Conseil d’État. Face à lui, 7 candidates et candidats souhaitent ravir un siège au gouvernement. Selon nos recherches auprès des différentes formations politiques, 467’000 francs seront dépensés pour mener cette bataille. Entre les candidats, les écarts budgétaires sont importants. Voici le classement.

  1. Yann Testa (PBD): 2'000 CHF
    La somme sera prise en charge par l'un de ses camarades de parti. 
     
  2. Olivier Pahud (Indépendant): 10'000 CHF
    L'argent provient de ses économies personnelles. 
     
  3. Morten Gisselbaek (Parti du travail): 10'000 CHF
    Il compte mettre 5'000 CHF de sa poche et espère tirer la deuxième moitié de son parti. 
     
  4. Yves Nidegger (UDC): 10'000 CHF (provisoire)
    Campagne financée intégralement par son parti.
     
  5. Michel Matter (Vert'libéraux): 50'000 CHF
    30'000 CHF versés de sa poche, 20'000 CHF auprès de donateurs privés.
     
  6. Pierre Maudet (Indépendant): 50'000 CHF
    Campagne financée intégralement par des privés. Chaque donateur ne donnera pas plus de 5'000 CHF.
     
  7. Fabienne Fischer (Les Verts): 155'000 CHF
    125'000 francs seront versés par son parti, 25'000 CHF viendront du parti socialiste qui soutient sa candidature. Elle espère réunir environs 5'000 francs de différents soutiens privés pour la publication d'un encart dans la presse. 
     
  8. Cyril Aellen (PLR): 180'000 CHF
    Somme intégralement prise en charge par son parti, tout transitera par les caisses du PLR.

 

Qui sont les donateurs ?
À Genève, la loi en la matière est claire. D'abord, de nombreux candidats mettront eux-même la main au porte-feuilles, leur identité est de facto révélée. Les partis, eux, sont tenus de révéler la liste de leurs donateurs chaque année auprès du service des votations et élections du canton. Cette liste doit être jointe à leurs comptes. Idem pour les candidats indépendants, ces documents doivent être fournis à l'issue du scrutin. Or, personne n'est tenu de détailler le montant versé par chaque donateur. Ainsi, outre les Verts qui dévoilent déjà ces données, Pierre Maudet a annoncé vouloir révéler l'identité de ses donateurs supérieurs à 1'000 CHF. Michel Matter songe à faire de même dès 5'000 CHF.

Jérémy Seydoux

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.