Léman Bleu

Actualités


02 septembre 2019 - 18h15

A Carouge, on défilait à la Vogue

Toujours en tête de cortège, la musique municipale de Carouge, suivie des sociétés carougeoises. D’autres cantons défilaient aussi, parfois même d’autres pays.

Selon l’historien Jacques Tagini, la première Vogue daterait de 1780. A l’origine fête religieuse, elle devient vote une célébration populaire laïque. Dès 1939, c’est un cartel de sociétés carougeoises qui s’occupe d’orchestrer l’événement. Il a toujours lieu le premier week-end de septembre, à la fin des vacances scolaires. Carouge a même son feu d’artifice.

Trois mois avant la Vogue, les chars sont fabriqués dans des ateliers carougeois. Chaque soir, après le travail, on se retrouve pour donner un coup de peinture ou de marteau. Jour après jour les créations amateur prennent forme. C’est à qui sera le plus original pour réussir à incarner les thèmes choisis par les sociétés.

A ses débuts sur la Place du Marché, dans les années 70, la Vogue migre jusqu’à la Sardaigne.

Si les manèges et spectacles animent Carouge encore aujourd’hui, le cortège, lui, s’est arrêté. Ce serait une question de coûts. Peut-être aussi de couvre-feu. A l’époque, la fête se prolongeait jusqu’au bout de la nuit.

Priscilia Chacón

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.