Léman Bleu

Actualités


26 février 2021 - 18h37

A Nyon, 17 candidats briguent sept places à la Municipalité

Le 7 mars prochain, les Vaudois choisissent leurs élus communaux. Et cette année à Nyon, ils sont nombreux à briguer l’une des 7 places à la Municipalité : pas moins de 17 candidats se présentent. L’enjeu pour la Gauche : tenter de renverser la majorité.

Le matériel de vote des Nyonnais est conséquent. Et pour cause, ils sont 17 candidats à briguer la Municipalité.

Le ticket de centre-droit

Encore une fois, la droite et le centre droit font ticket commun pour conserver la majorité. Une stratégie avérée payante lors des élections de 2016 puisqu’elle leur avait permis d’évincer le candidat vert de l’époque, et de remporter la majorité à la Municipalité. Cinq candidats se présentent sur la liste de centre-droit. Le sortant Vert’Lib Vincent Hacker, les PLR sortants Roxane Faraut-Linares et Maurice Gay, le candidat du parti indépendant nyonnais, sortant lui aussi, Claude Uldry, et le candidat UDC Sacha Soldini.

La plateforme de gauche

Face au ticket de centre-droit, la plateforme de Gauche. Le syndic hors parti, le PS et les Verts font liste commune. L’objectif, récupérer ce siège perdu il y a 5 ans, mais aussi conserver celui laissé vacant par la candidate socialiste Fabienne Freymond Cantone, élue à la majorité absolue en 2016, qui ne rempile pas.

Cinq candidats sur la liste de la plateforme de gauche : le syndic sortant Daniel Rossellat, les verts Elise Buckle et Pierre Wahlen, et les deux socialistes ; la sortante Stéphanie Schmutz et Alexandre Démétriadès.

L’enjeu principal à Nyon est donc de voir si la Municipalité va rester au centre-droit, ou rebasculer à Gauche.

Des candidats sortis du chapeau à la dernière minute

Mais d’autres listes viennent brouiller les pronostics. C’est le cas de celle du Centre, représentée par Tefik Rashiti, unique candidat sur la liste à briguer la Municipalité. Il ne se revendique ni de Gauche, ni de droite.

Sorti du chapeau à la toute dernière minute, le Parti Pirate, lui, présente cinq candidats. Aux côtés de Yannick Belotti, quatre autres candidats sur la liste du Parti Pirate. Carlos Polo, Nils Schaetti, Stéphane Barathieu et Sarah Barathieu.  

C’est dans une petite zone industrielle de Nyon que nous retrouvons l’unique candidat apolitique à la Municipalité. Raphael Weisskopf, artisan lui-même. Boosté par ses 14% des suffrages en 2016, il retente la Municipalité cette année.

En tout, ce n’est pas moins de 17 candidats qui briguent les sept places à la Municipalité de Nyon. Premiers éléments de réponse le 7 mars prochain dans l’enveloppe des Nyonnais.

Lea Job 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.