Léman Bleu

Actualités


27 novembre 2018 - 19h22

«A la place de Pierre Maudet, j’aurais démissionné»

Lundi soir, le conseiller national Benoît Genecand appelait dans la presse Pierre Maudet à démissionner. Ce mardi, une autre figure du PLR genevois sort du bois. L’ancien conseiller national Jacques-Simon Eggly est clair, même s’il nuance son propos. «Je ne peux pas demander à Pierre Maudet de démissionner, c’est à lui de savoir. Mais vis-à-vis du parti, des institutions, du gouvernement, et aussi en regard de la réputation de Genève, moi, Jacques-Simon Eggly, j’aurais démissionné.»

Pourtant, l’ancien conseiller national défendait il y a quelques semaines encore Pierre Maudet sur notre antenne. «Mon discours a évolué au fil des événements. Mon premier réflexe est de défendre l’élu quand il est attaqué. Je maintiens d’ailleurs mes critiques sur l’acharnement médiatique. Mais j’ai été secoué quand j’ai appris qu’il y avait eu mensonge. Aujourd’hui, il y a un malaise au sein du PLR, du Conseil d’Etat, du Grand conseil et de la population genevoise.»

Pour Jacques-Simon Eggly, l’affaire Maudet ne doit pas pour autant éclipser son bilan. «Dans le jugement global, il faudra rehausser toute l’image du Maudet positif. Il a rendu de très grands services, c’est une figure de proue. Ce sera un gâchis considérable s’il n’est plus là. Mais à un moment donné, la question est de savoir si on nuit à son parti et à l’intérêt général en s’accrochant.»

 

Valentin Emery

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.