Léman Bleu

Actualités


26 août 2020 - 16h04

Accord historique sur le logement

Sur le front du logement, un accord sur la répartition des futurs types de logements à construire a été conclu entre entre le Conseiller d’Etat Antonio Hodgers et les partis politiques gouvernementaux, exceptés l’UDC et EàG, a appris Léman Bleu. Cette modification de la loi sera votée au grand Conseil vendredi en plénière. 

Un correctif indispensable pour l'Asloca

L’accord grave dans la loi les proportions et les types de logements qui se construiront à l’avenir sur les zones de développement du canton. 1/3 des logements à bâtir seront d’utilité publique. La moitié de ces constructions sera constituées de logements HBM, destinés aux personnes aux revenus les plus modestes, prévoit l’accord. Un élément d’importance pour la gauche et l’Asloca. "Cet accord permettra de sortir de l'ornière dans laquelle nous sommes aujourd'hui. On pouvait construire jusqu'à 75% de logements qui correspondaient qu'aux besoins de seulement 25% de la population. Et cela ce n'est pas acceptable. Ce correctif est absolument indispensable", explique Christian Dandrès avocat à l'Asloca. 

Des logements libre pour la classe moyenne

Un autre tiers concerne la construction d’appartements locatif aux loyers libre dévolue à la classe moyenne. Un point de l’accord essentiel pour le PDC. "Jusqu'ici on a souvent mal construit en privilégiant trop les logements sociaux. Il faut aussi penser à la classe moyenne pour que celle-ci puisse habiter dans ce canton puisque c'est cette classe moyenne qui contribue largement au impôts", argumente Sébastien Desfayes député PDC.   

20% des logements en PPE garantis

Enfin, le dernier tiers est laissé au libre choix des promoteurs. Mais pour ce dernier tiers, une majorité des logements à construire devra être bâtie en PPE, de la propriété par étage. Une garantie capitale pour le PLR. "Dans la loi actuelle, il n'y aucun minimum de de logement en propriété par étage qui y est inscrit. Avec cet accord, on a au minimum de 20% de logement en PPE qui est garanti," indique Ivan Zweifel chef de groupe PLR. 

Contacté, le Conseiller d’Etat Antonio Hodgers n’a pas souhaité s’exprimer au micro de Leman Bleu. 

Cet accord conclut plusieurs années de batailles politiques sur la répartition des nouveaux logements en zone développement. Autre conséquence de l’accord: le référendum lancé par l’Asloca qui contestait la loi du PDC, prévue le 7 mars prochain, n’aura pas lieu.   

Denis Palma

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.