Léman Bleu

Actualités


10 mars 2018 - 14h51

Accusé de chantage, Antonio Hodgers réplique

Le conseiller d’État, mis en cause par le magistrat PLR de Thônex et député suppléant Pascal Uehlinger, est remonté: «Le chantage est une infraction pénale et accuser quelqu’un de chantage alors que les faits rapportés sont totalement faux, peut être considéré comme de la diffamation».

Invité d’Épreuve cantonale, il a réagit à l’article de la Tribune de Genève faisant état de conflits autour de l’avenir de la parcelle Caran d’Arche à Thônex qui accueillera des logements. Les magistrats communaux de l’Entente accusent Antonio Hodgers d’avoir mis dans la balance des négociations avec la commune de Thônex des exigences portant sur un autre projet, celui des Corbillettes à Vernier. 

«Ce n’est absolument pas ça, répond Antonio Hodgers, je ne veux pas trop me prononcer sur ce dossier, car en réalité, je l’ai porté avec mon collègue Pierre Maudet et c’est lui qui a fait les démarches auprès du PLR». Quant aux accusations de chantage? «Vous pensez que je donne ce pouvoir à Monsieur Uehlinger? C’est un député suppléant, il n’a aucune influence sur son groupe. Je suis désolé pour son égo, mais je pense qu’il s’imagine beaucoup de choses».

Pour rappel, le député suppléant, M. Uehlinger accuse le conseiller d’État d’avoir fait pression sur lui pour qu’il enjoigne ses collègues députés à retirer un texte n’allant pas dans le sens de Monsieur Hodgers. Le texte en question est une motion acceptée l’an dernier par le Grand Conseil qui prévoit le déclassement en zone ordinaire d’une zone villa à Vernier, alors que le ministre y souhaitait une zone de développement. 

 

Jérémy Seydoux

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.