Léman Bleu

Actualités


14 octobre 2020 - 18h47

Acquitté dans le procès "mains rouges"

L’activiste du climat Nicolas Bourqui a été acquitté ce matin. Il avait été condamné en première instance pour dommage à la propriété en peignant des mains rouges sur la façade de Crédit Suisse. Le jugement traduit le constat d’un échec collectif à faire face au réchauffement climatique.

C’est le soulagement pour Nicolas Bourqui et les membres du collectif Breafree venus le soutenir : accusé dans le cadre de l’action "mains rouges", le jeune activiste a été acquitté.

La présidente Gaëlle Van Hove a reconnu « l’état de nécessité putatif ». Les trois juges ont estimé que l’action de l’appelant n’était pas égoïste ni destructrice et que celui-ci a agi avec bonne foi : pour lui, c’était la seule manière pour que Crédit Suisse réduise ses investissements dans les énergies fossiles, des revendications alignées avec les engagements climatiques de la Suisse.  

Un acquittement très surprenant après la condamnation en appel d’activistes climatiques lausannois pour avoir joué au tennis dans les locaux de Crédit Suisse. Pour la juge, ce verdict "traduit le constat d’un échec collectif et imminent face au réchauffement climatique qui ne devrait réjouir personne".

Contacté, Crédit Suisse n’a pas répondu à nos sollicitations d’interviews. Le groupe bancaire et le Ministère public ont trente jours pour un éventuel recours au Tribunal fédéral.

Priscilia Chacón

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.