Léman Bleu

Actualités


29 février 2020 - 17h54

Aux Vernets, on entendait les pucks voler

19h30, les abords de la patinoire sont vide. Difficile à croire que dans quelques minutes seulement, le derby du lac (de Genève) se joue entre ces murs.

Au bord de la glace… le Parterre Nord est muet, privé de ses voix. La cause; non pas la peur des Lausannois, mais les directives de la Ligue. Par mesure de précaution contre le coronavirus, le match se joue à huis clos. «C’est un peu un pincement au cœur de voir cette patinoire vide pour un match comme celui-ci, mais il y a parfois des choses plus importantes que le hockey dans la vie », s’exprime Laurent Strawson, président du GSHC.  

La Ligue se réunit lundi 

Pour l’heure, le club est encore dans l’attente des décisions de la Ligue qui se réunit lundi. Avec le championnat du monde qui débute en Suisse au mois de mai, le championnat ne peut pas prendre trop de retard. Mais jouer trop de matches à huis clos représenterait une très grande perte économique. «Déjà ce soir, nous étions à guichet fermé», précise le président.  

Mais sur la glace ce vendredi soir… pas de lourdes conséquences pour les Genevois. Si les buts se célèbrent dans un quasi silence… il n’en sont pas pour autant moins nombreux. Les Aigles quittent la glace sans applaudissement, mais avec le joli score de 4 à 1.  

Lea Job 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.