Léman Bleu

Actualités


01 mai 2020 - 18h17

Aux côtés d'un chauffeur TPG au temps du Covid

Avant de sortir du dépôt, c’est chaque jour le même rituel. La désinfection totale de la cabine de conduite. Ce geste, Dominique le fait en plus du nettoyage du véhicule, effectué à chaque fois qu’il rentre à l’entrepôt.

8h30, direction l’OMS, terminus de la ligne 8 pour commencer sa tournée. Et même si le premier mai, les routes sont généralement un peu plus vides, elles le sont encore plus en cette période de coronavirus.

Sièges et porte avant condamnés

Dès le 11 mai, avec la réouverture de certains milieux, le nombre de passagers devrait être en hausse. Mais pas de quoi angoisser Dominique. «Tant que les distances de sécurité sont assurées, je ne suis pas stressé.» Car pour inciter les clients à respecter les distances avec le chauffeur, les premiers sièges et la porte avant sont condamnés. Des mesures prises par les TPG pour protéger au mieux ses quelque 1300 chauffeurs.

Même si l’échange avec le client manque parfois à Dominique… il conserve sa motivation, intacte depuis 7 ans de métier.9h30 , il arrive au terminus de la ligne… le temps de renseigner un cliente perdue, puis de repartir dans l’autre sens.  

Lea Job

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.