Léman Bleu

Actualités


10 décembre 2020 - 18h14

Bientôt les tests Covid-19 à faire chez soi

Sur le front de la lutte contre le Covid-19, les tests salivaires à faire chez soi pourraient être prochainement disponible sur le marché. Moins invasifs et facile d’utilisation, ils permettraient notamment un dépistage massif de la population. Mais à qui sont-ils destinés ? quelles sont les limites à leur utilisation ?

Test efficace sur de fortes charges virales 

Éviter cette sensation désagréable au fond du nez. C’est la promesse des tests salivaires. Bientôt, il sera possible de se dépister seul chez soi. C’est ce que propose un test élaboré par une société Saint-Galloise. Mode d’emploi: cracher dans un tube muni d’une gouttière. Envoyer le tube au laboratoire par la poste et le résultat vous revient par mail dans la journée. Quelle efficacité pour ce type de tests ? Ils sont fiables sur les personnes symptomatiques. "Une étude zurichoise montre que lorsque que l'on a des charges virales élevés, le dégré de concordance avec les résultats PCR est relativement bon, mais devient mauvais lorsque les charges virales sont moyennes ou faibles. Donc la prudence d'impose, précise le professeur Nicolas Vuilleumier, chef du service de laboratoire des HUG. Pour les personnes asymptomatiques, les tests salivaires ne détecteraient qu’un positif sur 4. Ils ne sont donc pas recommandé dans ce cas. 

Perdre la main sur les quarantaines 

Cette nouvelle génération de tests permettrait un dépistage du Coronavirus plus massif de la population. Revers de la médaille : les autorités sanitaires pourraient perdre la main sur les mises en quarantaine des personnes infectées au COVID-19.  "Par définition, avec un test que vous utilisez chez vous hors du circuit, les autorités sanitaires perdent l'information. Donc on a réellement un enjeu actuellement entre la qualité du suivi de l'information et la facilité d'accès au testing pour le public,   selon le professeur Idris Guessous, chef du service de premier recours des HUG.   

Test Saint-Gallois au prix de 157 CHF

Quelle est la position des autorités genevoises sur ces tests salivaires ? La médecin cantonale ne s’exprime pas sur ces nouveaux tests tant que l’office fédéral de la santé publique ne les a pas validé, nous a fait savoir le département de la santé. Les tests Saint-Gallois seront commercialisés en pharmacie au prix de 157 CHF. 

Denis Palma. 

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.