Léman Bleu

Actualités


24 février 2020 - 17h02

Boucler la boucle ferroviaire: l'idée revient sur la table

Boucler la boucle ferroviaire à Genève en reliant l’aéroport à la voie vers Lausanne. Voilà le projet de l’ingénieur à la retraite Rodolphe Weibel. Son projet est né en 2013 : «Il s'agit de relier l'aéroport à la section Genthod Bellevue. Ainsi les trains ne rebroussent plus chemin, évitant un deuxième passage par Cornavin». Pour Rodolphe Weibel son projet a un autre avantage, celui d'augmenter la capacité de trafic à l'aéroport, passant de huit trains par heure à vingt-quatre. 

 

Cette idée est aujourd’hui de retour, portée par plusieurs députés de droite. Elle avait pourtant été refusée au Grand conseil en 2016. Aujourd’hui les députés défendant ce projet de loi estiment que les élus de l’époque ont été mal informés. «Plusieurs éléments laissent penser que les débats qui ont eu lieu à la commission des travaux entre juin et septembre 2016, ont été menés sous la pression des experts de l’Etat, de la Confédération et des CFF.»

Contactés ce jour, les CFF nous renvoient à l’Office fédéral des transports et au canton. Mais en 2016 ils avaient expposé les problèmes de ce projet. «Pas d’intérêt pour les clients en raison de l’allongement des temps de parcours de quatorze minutes en passant par l’aéroport.» «Surcharge des trains sur les relations directes.» «La boucle implique de renoncer à la réserve en bout de ligne. Les retards arrivant à Genève se reportent en sortant de Genève.» Pour le canton aussi, même arguments dont un supplémentaire. «Le projet […] ne permet pas d’intégrer les projets prévus pour le futur (nouvelle diamétrale ferroviaire cantonale».

Si la question est cruciale, c’est qu’un autre projet validé par toutes les autorités est déjà en cours pour faire face à la hausse du trafic: l'extension de Cornavin en souterrain en deux phases, et la création d’une voie pour effectuer, ce qui est appelé, la raquette. Horizon 2045 pour la totalité. Pour Rodolphe Weibel, ce projet est inutile dans la mesure où la boucle est réalisée. Or l’extension de Cornavin est déjà sur voie. La confédération s'est engagée sur un milliard de francs pour Genève.

 

Pour ou contre ce nouveau tracé?

Les députés Rolin Wavre (PLR) et Caroline Marti (PS) en débattent

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.