Léman Bleu

Actualités


17 septembre 2020 - 17h48

Le canton annonce 1.5 milliard de déficit sur deux ans

Plus d’un milliard de déficit pour 2020, cinq cent millions pour 2021, Genève traverse une période budgétaire critique. Les causes? Plusieurs réformes structurelles - l’imposition des entreprises et la caisse de pension des fonctionnaires notamment - et la crise économique liée au Covid.

Pour faire face à cette situation exceptionnelle, le Conseil d’Etat propose une baisse des salaires des fonctionnaires de 1% jusqu’en 2024, ainsi qu’une augmentation de leur part de cotisation à leur caisse de pension. L’annuité sera versée une année sur deux en 2022 et 2024. Les fonctionnaires doivent aussi faire un effort comme l’a fait le secteur privé pendant la crise, estime le gouvernement.

Les communes seront aussi sollicitées, notamment celles qui ont baissé leurs impôts et accumulé des bénéfices.

350 postes en plus

Malgré ce contexte difficile, le Conseil d’Etat veut augmenter le nombre de postes à l’Etat, 353 équivalents temps plein, dont 62 correspondent à de nouveaux engagement auxiliaires d’un an, dédié à la cellule spéciale Covid.

La hausse des charges sera limitée à 0.6%, la croissance la plus faible depuis plus de dix ans. Elle profitera surtout à la cohésion sociale (+100 millions) et à la formation (+27 millions).

JZ / DP / VE

Qui gagne, qui perd? Le détail du budget 2021

Delphine Bachmann et Caroline Marti débattent

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.