Léman Bleu

Actualités


17 mars 2020 - 18h34

«C'est déstabilisant de voir que tout ferme»

Après le semi-confinement annoncé par le Conseil fédéral et le gouvernement genevois, le message des autorités à la population se voulait aussi simple que clair: restez chez vous ! Ce message a-t-il été entendu par la population? 

Mardi 17 mars, une journée ensoleillée printanière tout ce qu’il a de plus normale, ou presque. Devant les HUG, à l’heure du repas, le personnel de l’hôpital s’accorde un court moment de répit. "On prend un peu le soleil, histoire de synthétiser un la vitamine D", ironise une employée adminsitrative des HUG. 

Des mesures restrictives pas toujours comprises 

Entre deux bouchées de salade un médecin confie ne pas vraiment comprendre toutes les mesures annoncées hier par les autorités fédérales et cantonales: "C'est flou et assez déstabilisant de voir que tout ferme. Il faut se réadapter en apprenant à vivre différemment. Quelques mètres plus loin, deux autres employés des HUG font eux confiance aux autorités avec une certaine sérénité: "L'office fédéral de la santé publique joue son rôle à plein. le relais aux HUG est excellent et dans ces conditions on arrive à calmer le jeu en faisant en sorte que tout se déroule pour le mieux possible."  

Du monde sur les pelouses pour faire bronzette

En début d’après-midi, les magasins des rues basses ont tous le rideau baissé. On ne fait que transiter par ici, à part peut-être deux touristes anglais assis sur un banc public. Au bord du lac sur le quai Wilson, du monde sur les pelouses pour profiter du soleil. Le message des autorités qui demande à la population de rester chez elle a du mal à passer. Deux jeunes d'une vingtaine d'années n'ont pas résisté à la l'appel du beau temps: "je me suis dit qu'il fallait que je profite un peu du soleil et que je m'aère un peu la tête."  

Son amie qui lui fait face nous confesse qu'elle être tombée malade il a quelques jours. Elle pense avoir attrapé le coronavirus: "je ne suis pas sûr mais je pense bien. Je ne suis pas allé me faire tester vu que je n'avais pas de graves symptômes. Je me suis juste confiné quelques jours et c'est passé."    

Interdiction de regroupements de plus de 5 personnes mal compris

Les regroupements de plus de 5 personnes sont dorénavant interdits, mais le message passe mal, notamment chez les touristes. C'est de cas de sept américains assis en cercle sur une pelouse à deux pas de l'embarcadère des mouettes: "Si on le savait? Non, on ne le savait pas! De toute manière si l'un de nous l'a, on l'a tous!"

Un soleil estival qui a profité aujourd’hui à bon nombre de Genevois alors que non loin d’ici, en France, la population, elle, est confinée à domicile.  

Denis Palma

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.