Léman Bleu

Actualités


12 décembre 2019 - 17h49

CEVA: les cheminots français dénoncent leurs conditions de travail

Le léman Express a été officiellement inauguré aujourd’hui, en même temps à Annemasse, près d’une centaine de personnes défilaient dans les rues pour dénoncer des conditions de vie et de travail indécentes. Les cheminots pointent du doigt un manque de formation sur le train transfrontalier. 

L’esprit de Noël se frotte aux revendications. Au pied de l’Hôtel de Ville d’Annemasse, les syndicats sont regroupés. 

Sur fond de revendication sur la réforme des retraites, il est aussi question des conditions de travail de ceux qui opèreront les trains du Léman Express. 

Prime de vie chère et formation trop lacunaire

En ce qui concerne la prime de vie chère, il s’agit d’une décision revenant à la SNCF, interpellée lors de cette mobilisation. 

Pour la partie formation, alors qu’ils sont censé pouvoir opérer tant les rames françaises, REGIOLIS LEX, que les rames Suisses, des FLIRT, les futurs conducteurs du Léman express confirment un apprentissage éclair. Elodie et Pierre, par exemple (voir témoignage), ne se sentent pas aptes à la conduite des rames suisses avec ce peu de bagages. 

Un préavis de grève a déjà été déposé pour ce dimanche. Au risque de péjorer le bon fonctionnement du train transfrontalier, du moins côté français. 

 

Julie Zaugg / G. Miélot

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.