Léman Bleu

Actualités


23 mars 2020 - 19h07

COVID-19, les appels au 144 explosent

Les cas de COVID-19 continuent à augmenter de manière inquiétante à Genève. Conséquence, le nombre d’appel liés au virus à la centre 144 a explosé. Depuis le début de la crise sanitaire, la centrale de HUG a du augmenter ses effectifs pour face à cette situation sans précédent. 

Un réunion de crise chaque matin au 144 

Moment important de la matinée à la centrale 144 de Thônex, le "rapport quotidien de situation." Y assistent les représentants des ambulances publiques et privées, le médecin de la brigade sanitaire ainsi que les responsables stratégiques et opérationels du 144. L'objectif st de coordonner toutes les interventions pré-hospitalières et la centrale 144, explique le médecin responsabledes urgences 144 Robert Larribau.

Après un état des lieux sur le front de l'épidémie, ils evoquent la mise en oeuvre du transport de 100 à 150 patients non atteints du COVID-19 vers des cliniques. "L'objectif est de regrouper les patients infectés par le virus aux HUG. C'est un défi logistique. C'est comme déménager un hôpital."

Le COVID-19 se développe très vite 

Autre point évoqué dans les discussions ce matin: Il s'agit d'une observation médicale liée au développement de la maladie. Le COVID-19 se développe très rapidement chez les malades: "la maladie devient grave entre le cinq et le septième jour. A partir de ce moment là, les choses peuvent aller très vite. En une heure ou deux vous pouvez vous retrouver en detresse respiratoire, souligne le chef du 144."  

Tout s’enchaine très vite: conférence téléphonique. A l’autre bout du fil : médecin cantonal, HUG, médecine communautaire, Réseau d’urgence genevois et association des médecins genevois. Tous les acteurs du pré-hospitaliers travaillent mains ans la main. C’est l’union sacrée. 

Entre 7h et 12h le 144 a reçu près de 500 appels

Car la centrale téléphonique du 144 doit faire face un afflux important d’appel depuis le début de la crise sanitaire provoqué par la pandémie de Coronavirus. Dans la salle de régulation, les opérateurs répondent à des téléphones qui sonnent de manière continue. Entre 7h et 12h, le 144 a reçu près de 500 appels. 

Effectifs renforcés avec avec des étudiants en médecine  

Depuis le début de la crise, les effectifs ont été largement renforcés, notamment grâce à l’apport d’étudiants en médecine de 3 à 5ème année. L’équipe a également été renforcée grâce à l’apport d'un médecin pédiatre. Sa mission: affiner l’évaluation de patients, notamment avec l’aide d'un nouveau système de vidéo conférence d’urgence développé par le SAMU de Nantes. Son utilisation est une première en Suisse. 

Enfin dans une autre salle, des étudiants en master de médecine assurent le suivi des patients. Ils sont contactés six jours après leur appel au 144.

Aujourd’hui, le message est claire et se veut rassurant: A Genève personne ne sera abandonné. Toutes les personnes malades seront prises en charge, nous a-t-assuré.

Denis Palma  

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.