Léman Bleu

Actualités


09 janvier 2020 - 17h39

Carouge renonce à abattre 200 arbres

Après une polémique au Conseil municipal de Carouge, et une pétition qui a récolté plus de 1000 signatures en 3 jours, la mairie a fait marche arrière au sujet d’un important élagage prévu dans la forêt de Pinchat, où 200 arbres auraient dû être abattus.

Une idée fixe depuis quelques temps à Genève. Abattre un arbre suscite immédiatement l’émotion et prend un caractère politique. La mairie de Carouge vient d’en faire l’expérience. Après avoir planifié une vaste opération de revitalisation de la forêt de Pinchat, elle a fait machine arrière.

Sous le contrôle de l’office cantonal de l’agriculture et de la nature, cette intervention était conforme au plan de gestion forestier, mais contestée par des élus de l’opposition.

Plus de 200 arbres auraient dû disparaitre, tronçonnés, puis enlevés grâce à un hélicoptère pour éviter d’endommager un terrain en pente et fragile.

En pleine campagne pour les municipales, Carouge n’a pas voulu envenimer les débats, l’opération approuvée au municipal n’est pas annulée, mais reportée à l’hiver prochain. Une trentaine d’arbres seront tout de même abattus en février, ceux qui sont jugés les plus malades ou dangereux.

Gilles Miélot

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.