Léman Bleu

Actualités


01 mai 2020 - 16h55

Ce jeune papa devra patienter plusieurs mois pour voir son bébé

Daniel Loureiro vient d’être papa pour la première fois. Au bonheur de la paternité s’ajoute la tristesse de ne pas pouvoir être avec sa femme et sa fille. Et pour cause ! Sa femme vit en Chine, lui à Genève. «J’avais prévu de passer mes deux semaines de congé paternité à leurs côtés. Mais il est aujourd’hui quasi impossible d’obtenir un visa pour la Chine. Et puis quand bien même j’en obtiendrais un, je devrais passer mes deux semaines de congé en quarantaine à mon arrivée à Pékin… avant de rentrer en Suisse», nous explique cet enseignant genevois.

Depuis la naissance d’Ailin le 25 avril dernier, Daniel Loureiro fait plusieurs visioconférences par jour avec sa femme. Elle lui envoie aussi des photos de la petite fille. «C’est un sentiment de bonheur mélancolique. Par moment j’ai juste des sourires, je suis content. Et d’autres, c’est plus difficile, je voudrais être avec elles», nous raconte ce papa de tout juste quarante ans.

Retrouvailles en juillet

Daniel Loureiro se rend régulièrement en Chine, pays qu’il affectionne particulièrement. En 2018, il rencontre Ge Han, enseignante à Pékin, puis ils se marient en octobre 2019. Même s’ils savaient que la distance ajouterait de la difficulté, jamais le couple n’aurait imaginé vivre une telle expérience.

Si tout se passe bien, Daniel Loureiro espère partir pour la Chine début juillet. Avant que toute la famille ne soit définitivement réunie en octobre prochain, lorsque sa femme et sa fille emménageront avec lui à Genève.

Valentin Emery

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.