Léman Bleu

Actualités


14 janvier 2021 - 18h57

Ce qui va fermer, ce qui reste ouvert: le détail

En théorie tous les commerces fermeront lundi, mais le Conseil fédéral a prévu plusieurs exceptions comme au printemps dernier. Elle concernent les biens de consommation dits courants ainsi que la plupart des services. 

Nourriture et soins
En plus des produits alimentaires, de nombreux produits non-alimentaires échapperont aux interdictions. D’abord les articles de soins. Tout ce qui concerne l’hygiène du corps, les crèmes, les savons, les produits de beauté, les parfums, les soins capillaires. Et puis évidemment les médicaments et les produits de santé au sens large: lunettes, prothèses auditives par exemple. 

Maison
Vaisselle, les couverts, casseroles, les ustensiles et même les bougies. De même que tous les produits de nettoyage et d’entretien du ménage. Enfin, les articles de bricolage, de jardinage, les fleurs et la quincaillerie. Au chapitre de l’électronique, les pièces de rechange, les fournitures de photographie, les piles ou les batteries.

Bureau
Les journaux, revues et autres articles de papeteries seront autorisés. Stylos, gommes, cartes de vœux, classeurs, etc. Mais pas les livres, les librairies resteront fermées.

Vêtements
La lingerie, les sous-vêtements et tous les vêtements pour bébé. 

Animaux
Enfin tout les aliments et produits d’hygiène pour animaux. Un arbre à chat, non, mais des croquettes, oui. Il est également prévu de pouvoir acquérir un animal en cas de nécessité. Exemple, vous avez deux cochons d’Inde, l’un d’eux meurt. Un nouveau compagnon peut être adopté, les cochons d’Inde ayant certains droits.

Services
Tout ce qui concerne la réparation et l’entretien pourra continuer. Opérateurs télécoms, cordonniers, couturiers, pressings, serruriers, garagistes. Attention, du cirage pour les chaussures, oui, une nouvelle paire, non. Cela doit rester dans cette notion d’entretien ou de réparation. Tous les services à la personnes pourront continuer. Cela va des coiffeurs, tatoueurs, aux salons esthétiques, mais aussi tous les services publics. Les cabinets tenus par des professionnels de la santé, médecins, phytothérapeutes. Les offices de poste, les guichets de l’administration, ceux des transports publics et les services de location de voiture ainsi que les agences de voyage. 

Prostitution
Au niveau Suisse, la prostitution est autorisée. Mais Genève est l’un des rares canton à interdire la pratique. Selon nos informations, le Conseil d’État devrait à nouveau l’autoriser dès mercredi prochain, le sujet est à l’ordre du jour, avec plan de protection et traçage des clients, et, évidemment, selon les conditions bernoises, soit entre 6h du matin et 19h, ni le dimanche.

Ce qui ferme
Tout le reste devra fermer boutique. Finis les vêtements, les chaussures, la maroquinerie, les articles de sport, la location de ski, alors que les stations sont ouvertes, les bijoux, les meubles, les décorations d’intérieur, le matériel informatique et les appareils électroménagers, par exemple. Des articles qui pourront toujours être commandés à la livraison sur Internet, mais aussi grâce à la fonction « clic and collect ». 

Jérémy Seydoux

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.