Léman Bleu

Actualités


27 janvier 2020 - 18h03

Chablais: contre l'autoroute, l'argument climatique

Suite de la saga sur l’autoroute Machilly-Thônon dans le chablais. La Ville de Genève confirme le dépôt d’un recours en justice. L’argument climatique est mis en avant. 

Réunis au Palais Eynard, Rémi Pagani entouré des représentants des associations de défense du territoire chablaisien. Pour le conseiller administratif, il était important que Genève agisse dans ce dossier.

Et le climat ?

Impensable de vouloir construire une autoroute de 16km alors que le Léman Express vient d’être inauguré, c’est en substance l’esprit général de cette conférence de presse.

Sans oublier les espaces agricoles ou de verdures qui pourraient disparaitre. 150 hectares seraient menacés par le goudron selon les associations. 

Pour justifier le recours contre l’autoroute Machilly- Thônon, l’avocat de la Ville de Genève plaide l’argument climatique. 

Recours en justice dans deux semaines

Rémi Pagani déposera ce recours à Paris, le 14 février. Une action en justice dont le prix tourne entre 2000 et 3 500 euros. 

Il s’agira du 3ème recours déposé depuis la génèse du projet autoroutier. 

 

Sur le plateau du journal, Jean-Christophe Bernaz, secrétaire de l’organisation «Oui au désenclavement du Chablais» réagit au recours lancé par la Ville de Genève contre l’autoroute Machilly-Thonon: 

«C’est de l’ingérence. Il manquerait plus que la France vienne s’occuper des problèmes de Genève et Dieu sait qu’il y en a.»

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.