Léman Bleu

Actualités


24 avril 2020 - 19h08

Chiffres stables pour les violences dans les foyers genevois

Les tristes chiffres côté français montrent une augmentation de la violence conjugale en période de confinement. Le collectif genevois pour la grève féministe s’inquiète d’une situation semblable en Suisse. Pourtant, d’après le Bureau de promotion de l’égalité et prévention de la violence ainsi que la Police, les chiffres genevois ne connaissent pas de hausse. 

D’après l’office cantonale de la statistique ; en 2018 un cas de violence sur deux commis à Genève était un cas de violence sexiste  88% de ces victimes étaient des femmes. 

Si en mars 2020 les chiffres recensés par la police sont stables par rapport aux autres mois, la hotline dédiée aux victimes ou proches témoins de violence est très sollicitée. Il y a deux semaines le nombre d’appel à doublé, explique Colette Fry, directrice du BPEV. 

Communication et acceuil prêts

Le Bureau de promotion de l’égalité s’est préparé au pire. Avec une communication accrue et la diffusion d’une affiche dans les lieux publics et les réseaux sociaux comme armes ;

Il a aussi mis en place d’un dispositif permettant l’acceuil d’urgence 24h/24 de toute victime de violence domestique. Pour peu que l’alerte puisse être donnée.

Peut-être plus facile à dire qu’à faire, selon Aude Spang. Le Collectif genevois de la grève féministe tire la sonnette d’alarme. Le semi-confinement peut aussi donner plus de contrôle à un potentiel bourreau dans un foyer et empêcher les appels à l'aide.

Des mesures renforcées

Le collectif aimerait que d’autres moyens plus accessibles soient possibles, par exemple avec un groupe whatsapp pour écrire des messages discrètement. Ou encore en donnant un mot-code à un pharmacien signifiant que l'on a besoin d'aide urgente. Malheureusement, une telle mesure n'a pas pu être mise en place dans l'urgence de la crise sanitaire, car cela demanderait de former tous les pharmaciens à gérer la prise en charge d'une personne en détresse. 

Cependant, le rôle des voisins est aussi important. Si vous êtes témoins ou victime de violences conjugale, le numéro à disposition est le 0840 110 110.

 

Julie Zaugg

 

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.