Léman Bleu

Actualités


26 juin 2016 - 08h13

Christian Constantin, self made man du Valais

Grande gueule, valaisan et président, Christian Constantin laisse rarement de marbre. Un franc parler rare, loin des «fausses promesses» des politiques, selon lui. Dur en affaires, passionné de sport, le projet qui anime Christian Constantin en ce moment, c’est l’organisation des Jeux Olympiques dans son Valais natal. Et pourquoi pas en 2016? Portrait d’un homme qui s’est bâti tout seul.

Ses Jeux 2026

Et si dans 10 ans, les Jeux d’hiver avaient lieu en Valais? L’envie est signée Christian Constantin. Déjà dans les starting-blocks pour 2006, le Valais s’était vu grillé la priorité par Turin. Une occasion unique pour que la Romandie se réinvente touristiquement.

Si on ne défend pas soi-même la région où on est né, personne n’a d’intérêt à la défendre »

Ses joueurs

La relation qu’entretient le président du FC Sion avec ses joueurs est souvent fraternelle, voire paternelle. Il confie toutefois qu’il y a souvent du «correctif» à faire auprès de jeunes qui en veulent moins qu'à une certaine époque, celle où «t’avais plus le feu aux fesses et tu savais qu’il fallait beaucoup travailler pour t’en sortir».

L’oisiveté pousse plus vite que la volonté »

Self made man

Au travail, il est réputé pour tout contrôler: «déléguer sans contrôler, c’est perdre pied. Tu peux déléguer, mais faut contrôler». Self made man, il a bâti un empire immobilier en Valais. Ses fiertés? Difficile de lui tirer les vers du nez. Il finira par lâcher:

Quand je me regarde, je me déteste. Quand je me compare, je m’admire »

Entretien intégral:
>> Partie 1
>> Partie 2

Jérémy Seydoux
@JeremySeydoux