Léman Bleu

Actualités


13 octobre 2019 - 21h20

Cinq jeunes candidats, cinq idées fortes

A une semaine des Elections fédérales, Pascal Décaillet accueillait ce soir, cinq jeunes candidats et candidates pour revenir sur leurs campagnes ainsi que leurs ambitions. Pour ce débat, les potentiels futurs conseillers nationaux avaient préparé une grande idée à proposer pour la Suisse.  

 

Liberté et responsabilité individuelle

Le candidat des jeunes PLR, Darius Azarpey, a tout d’abord proposé une solution pour la crise de l’AVS: lier l’âge de la retraite à l’espérance de vie. Il résume la situation en rappelant que lorsque que l’AVS a été instaurée, en 1948, la retraite était à 65ans, pour les hommes comme pour les femmes, alors que l’espérance de vie atteignait 67ans. Aujourd’hui, on vit en moyenne jusqu’à 83ans alors que l’âge de la retraite reste identique et même diminué d’une année pour les femmes. «L’étau se resserre pour nos aînés et je crois que c’est un sujet urgent.»

 

Changement

C’est l’égalité entre les hommes et les femmes qui était au cœur de la proposition d’Aurélie Friedli. Alors que le congé paternité de deux semaines vient d’être adopté, la candidate socialiste aimerait un congé parental de 38 semaines, avec 14 semaines pour chacun des parents. «Il faut un socle minimum pour le père car les pays qui ont instauré un congé parental sans ce socle, se sont rendus compte que c’était la mère qui prenait l’entier de ce congé.» Avec cette mesure, Aurélie Friedli espère une meilleure répartition des tâches ménagères ainsi qu’une diminution de la discrimination à l’embauche. 

 

Transmission

25% de la population suisse est d’origine étrangère. C’est ce chiffre qui a donné envie à Marie-Agnès Bertinat, candidate UDC, de transmettre l’amour de la Suisse. Elle souhaite la mise en place d’une structure qui apprenne aux jeunes à aimer la Suisse avec notamment, des cours d’histoire et des visites du terroir. «Le message que j’aimerais passer aujourd’hui, c’est qu’il faut aimer son pays.»

 

Transition

Une « Silicon Valley verte » sur l’arc lémanique, c’est le projet des Jeunes verts libéraux et de leur candidat, Marc Wuarin. Selon lui, la transition écologique vers laquelle tendent tous les pays, apportera du travail. «L’idée est de créer une industrie écologique et des emplois pour toutes les personnes de notre génération qui ne savent pas où elles travailleront à l’avenir parce qu’aujourd’hui des emplois disparaissent.»

 

Justice sociale

Enfin, pour Luca Califano, candidat d’Ensemble à Gauche, le sujet essentiel concerne la diminution du temps de travail sans diminuer les salaires. La moyenne effective du travail se situe déjà, en prenant compte des temps partiels, à 35 heures. Or, pour le candidat, la réduction du temps de travail permettrait de réduire les inégalités puisque ce sont principalement les femmes qui prennent des temps partiels afin de s’occuper des tâches domestiques. 

 

 

Léa Frischknecht

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.