Léman Bleu

Actualités


06 juillet 2016 - 17h51

Clairbois réorganise sa politique de ressources humaines

Après la polémique suscitée en mai dernier par le recrutement de deux travailleurs frontaliers au sein de la fondation Clairbois, celle ci a décidé de réorganiser sa politique de ressources humaines. Le magistrat MCG Mauro Poggia avait accusé la fondation, alimentée par des fonds publics, de bafouer le principe de préférence nationale, qui voudrait que les collectivités publiques engagent d’abord un ressortissant genevois plutôt qu’un frontalier, à compétence égales.

La fondation vise à plus de transparence et d’efficacité dans l’engagement des nouveaux collaborateurs. Elle mettra en place un nouveau logiciel de gestion des ressources humaines. Elle assure collaborer d’avantage avec l’office cantonal de l’emploi pour s’assurer du respect des directives concernant le recrutement, deux conseillers de l’office accompagneront les prochaines démarches.