Léman Bleu

Actualités


03 novembre 2020 - 18h55

Click and Collect: pas si évident pour les petits commerces

Ce matin, les magasins non essentiels n’ont pas rouvert leurs portes. Officiellement, toutes les boutiques ont la possibilité de vendre leurs marchandises en ligne, a travers le « click and collect ». Mais qu’en est il réellement? Pour certains la digitalisation est loin d’être une évidence.

 

Une robe de mariée en un click?

Dans la rue Ancienne à Carouge  tout le monde connaît Béatrice Berthet. Cette styliste, propriétaire d’une boutique de mode devait même ouvrir une seconde arcade hier pour proposer…  des robes de mariés. Des robes abordables ou à la location. Alors forcément, impossible pour elle de se lancer dans la vente en ligne. 

En réalité, ils sont nombreux comme Béatrice Berthet à ne pas pouvoir se lancer comme ça sur la voie de la vente en ligne et du click and collect. La NODE, la Nouvelle Organisation Des Entrepreneurs, qui regroupe près de 1000 petits commerçants en sait quelques chose.  Depuis plusieurs années, elle cherche à inciter ses membres à se digitaliser. Si les gros ont suivi le mouvement, le train est plus difficile à prendre en marche pour les petits commerces constate le secrétaire patronal de l'organisation, Yves Menoud: « Si vous avez un commerce de 50m2 avec un patron, un apprenti et un employé ouvrir un magasin en ligne c’est ouvrir un autre magasin, pour cela, il faut une structure adéquate. »

 

Leçons du printemps

Ce printemps, le département du développement économique a déboursé entre 60' 000 et 70 000 francs pour aider la digitalisation des commerces, hors restaurants.Sur le web plusieurs solutions ont d'ailleurs été développées pendant le premier confinement.

C'est le cas de COVID HERO qui permet d’acheter des bons pour les commerces locaux à utiliser lors de la réouverture. Mais le plus représentatif c'est Genève Avenue : Un site genevois qui permet aux commerçants locaux, moyennant un abonnement ou une commission, de mettre en ligne et de vendre leur produits. 

Des décisions ce soir?

Ce soir Nathalie Fontanet doit rencontrer l’ensemble des acteurs du monde économique y compris les représentants des commerces locaux. L’aide à la digitalisation des commerçants pourrait bien être au menu. 

Delphine Palma 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.