Léman Bleu

Actualités


19 novembre 2019 - 17h51

Comprendre l'initiative 162

« Accepter vous l’initiative populaire 162 : construisons des logements pour toutes et tous? ». Mais qu’est ce qui se cache derrière cette question ? Les Genevois sont ammenés a se prononcer sur une modification de la loi fédérale sur l’aménagement du territoire. Le sujet est assez épineux, explications.

Faut-il que l’Etat intervienne d’avantage dans la construction de logements ? En quelques mots, voilà comment on pourrait résumer l’enjeu de cette votation autour de l’initiative 162. Asloca, Gauche et syndicats souhaitent modifier la loi afin qu’en période de pénurie  tous les nouveaux logements construits à Genève le soient en zone de développement. 

 

La  zone de développement c'est quoi?

Elle a été crée dans les années 50 pour lutter contre la spéculation. La loi y prévoit un contrôle des prix de vente et des loyers. L’établissement d’un plan localisé de quartier élaboré par le département et des logements qui répondent aux besoins de la population. La loi y fixe aussi  les catégories de logement qui seront contruits. (HB, HLM, PPE, logements d’utilité publique, etc).Les Vergers à Meyrin, les communaux d’Ambilly ou la Chapelle Les Sciez font partis des grands projets élaborés en zone de développement. A eux 3 ils représentent environ 5000 logements. Dans les faits,  environ 80 % des habitations construites aujourd’hui à Genève le sont en zone de développement. 

Trop de zone de développement ou pas assez?

Pour la gauche, l'Asloca et diverses associations d'habitants et de coopératives, le contexte genevois très tendu au niveau du logement doit inciter l'Etat  à contrôler au plus près la construction de logements.

A droite et dans les milieux immobiliers par contre, on estime être arrivé au bout de ce système de zone de développement. On dénonce une structure trop rigide et trop lente qui produit du logements en oubliant souvent la qualité de vie.

Le Conseil d’Etat  lui n’a pas pris position. Réponse des Genevois dimanche dans les urnes.

Delphine Palma

 

 

 

 

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.