Léman Bleu

Actualités


20 octobre 2019 - 14h47

Conseil national: Les Verts font un carton

Les résultats du Conseil national sont tombés, basés sur 77% des bulletins. Ils annoncent provisoirement les Verts en tête du scrutin. Ils font un carton avec plus de 20% des voix. Potentiellement, ils pourraient gagner deux sièges pour ainsi passer de un à trois.

Pour le moment, le PLR perdrait un siège (2), ainsi que le PS (2). De plus, les Vert'libéraux et Ensemble à gauche pourraient faire leur entrée au National. On pourrait également assister à la disparition du MCG.

Arnaud Urfer

«Une gauche qui ne fait pas de compromis sur ses fondamentaux.» Jean Burgermeister (EàG)

Jean Burgermeister d'Ensemble à Gauche se réjouit du siège remporté par sa formation politique.

«Aujourd'hui, c'est un vote de confiance.» Marc Wuarin (Vert'libéral)

Les Vert'libéraux font leur entrée au Parlement. Marc Wuarin constate que son parti a réussi à convaincre et notamment sur la question écologique.

«C'est une déception mais le MCG saura relever la tête.» Roger Golay (MCG)

Roger Golay du Mouvement Citoyen Genevois réagit à la perte de son siège au Conseil national.

«Le combat des Verts au quotidien depuis 40 ans paye aujourd'hui.» Delphine Klopfenstein Broggini (Verts)

Delphine Klopfenstein Broggini, élue des Verts, se réjouit de l'engouement et de la confiance témoignés à son parti.

«Je suis déçu pour notre liste mais je suis heureux que la Gauche progresse.» Martin Staub (PS)

Malgré la perte d'un siège au Conseil national pour le PS, Martin Staub se dit satisfait de la progression du bloc de gauche dans sa globalité.

«Ce qui m'attriste aussi, c'est le très faible taux de participation.» Christian Lüscher (PLR)

Christian Lüscher, PLR, réagit aux premiers résultats au Conseil national.

«Il faut encore considérer ce résultat avec prudence, le dépouillement n'est pas terminé.» Delphine Bachmann (PDC)

Pour Delphine Bachmann, le maintien du siège du PDC Genève à Berne est déjà un résultat dont il faut se satisfaire.

«Il y a eu une mauvaise mobilisation, probablement spécialement à droite.» Yves Nidegger (UDC)

Le candidat UDC est satisfait que son parti conserve ses deux sièges mais déplore la mauvaise mobilisation à droite de l’échiquier politique. 

«La droite, en général, a toujours été très frileuse aux grandes alliances.» Pascal Spuhler (Indépendant)

Le candidat indépendant regrette l’absence de programme commun entre les partis de droite bien que, selon lui, cela soit souvent payant, «comme le montrent les formations de gauche».

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.