Léman Bleu

Actualités


12 novembre 2020 - 17h57

Covid-19, les EMS s'organisent pour endiguer les cas

La deuxième vague de Coronavirus touche de manière inquiétante les EMS du canton. Alors que l’État annonce des contrôles, les établissements médicaux-socio s’organisent pour endiguer la flambée de cas de covid-19. Reportage à L’EMS de Drize. Un établissement pour le moment plutôt épargné par le Coronavirus.

Le personnel garde une motivation à toute épreuve  

Thérèse est femme de chambre mais ces derniers jours, elle s’occupe du petit déjeuner. Au 1er étage, les résidents sont libres de leurs mouvements. Aucun cas de covid n’a été diagnostiqué. Malgré le contexte morose, Thérèse affiche une motivation sans faille. "On a cette niaque, cette force d'aller plus loin pour que cela se passe bien pour nos résidents mais aussi pour nous", explique Thérèse Bolombo. 

Une organisation en perpétuelle adaptation 

Sur le même étage, en chambre, la vie continue comme avant ou presque pour les résidents. Erika est aide-soignante. Ce matin, elle fait un tournée des chambres. Ces dernières semaines, Il a fallu constamment s’adapter. Malgré une certaine tension, le personnel est solidaire. "Lors de cette deuxième vague on a eu des cas, mais on essaye de travailler de manière solidaire: ce cette manière on arrive à mieux afffronter la fatigue", estime l'aide-soignante. 

Madame Scwinn est l'une des résidente à cet étage. Elle dit ne pas être "plus perturbée que cela par le COVID-19". Les visites ont ici durant quelques temps été supprimées. Aujourd’hui elles sont possibles mais strictement encadrés. Les visites, c’est la bouffée d’oxygène vitale pour les résidents. "Déjà que je suis seule sans famille, alors sans les visites se serait difficile", témoigne la vieille dame avec un trémolo dans la voix. 

A Drize, trois cas en quelques semaines 

L’EMS de Drize n’a pas été touché par la première vague de Covid-19. Mais il y a trois semaines, 1 malade du Coronavirus a été diagnostiqué. Deux résidents sont en ce moment positifs au COVID-19 ici au deuxième étage. des mesures drastiques ont immédiatement été prises. "L'étage est semi confiné, les personnes atteintes du Covid sont isolées dans leurs chambres. Les personnes qui ont été en contacte avec elles ont aussi été isolées. Mais les autres résidents de l'étage peuvent sortir de leurs chambres car certains ne supportent pas le confinement, indique Jean-Marie Carron , directeur de l'EMS de Drize. 

Difficultés avec la planification du personnel 

Pour le directeur de l’établissement, le défi du moment réside justement dans la planification des horaires du personnel. Récemment l’EMS a reçu un courrier de la direction générale de la santé contenant 58 points à respecter en matière de protection des résidents. Certains, dit-il,  sont "déconnectés de la réalité vécue en EMS. C'est comme demander aux résidents de porter un masque. Pour certains, compte tenu de leurs problèmes psychiques, c'est impossible", argue le responsable. 

Vers une dotation en soins revalorisée ? 

La dotation en soins des EMS du canton doit-elle être revalorisée ? La crise sanitaire a déjà engendré pour l’EMS de Drize un déficit de 100 000 francs pour 2020. Un trou qui atteindra probablement 150 000 francs l’année prochaine.  

Denis Palma

 

 

 

 

«Nous sommes à flux tendu»

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.