Léman Bleu

Actualités


13 novembre 2020 - 16h24

Covid-19: les tests rapides débarquent en pharmacie

La pharmacie Pharma24 est pour l’instant la seule à pratiquer des tests rapides. La mise en place de ce dispositif a été effectué au pied levé. Il a fallu être très réactif, et surtout répondre vite à des critères précis.

Ici, la salle de pause a donc été condamnée; transformée depuis lundi en local pour dépistage rapide. L’accès se fait par l’extérieur du bâtiment. Pour cette collaboratrice, l’introduction de ces tests rapides en pharmacie est bénéfique.

"L'avantage principal, c'est qu l'on vise une population qui n'a pas forcément envie ou besoin d'aller se faire dépister à l'hôpital. Là, la prise de rendez-vous est simple, l'attente est moindre", explique la pharmacienne Iman Iraqi, "Les gens qui viennent n'ont souvent que de très faibles symptômes et sont même étonnés lorsque le diagnostique s'avère positif!"

Un test soumis à conditions 

Le test rapide ne s’adresse cependant pas à tout le monde. Pour pouvoir le faire, il faut avoir des symptomes depuis moins de 4 jours, ne pas être une personne à risque ni un membre du personnel de santé. 

Ce soir, une femme dont le mari a été testé positif se fait dépister à son tour. Venir à la pharmacie lui permet d’être fixée bien plus vite sur le résultat. "Je ne peux pas attendre deux ou trois jours!, dit-elle, Je préfère savoir tout de suite." Soit au bout de 15 minutes. Heureusement, celui-ci sera négatif. Même si les précautions sont de mise si des symptômes persistent. 

Affluence accrue

Depuis lundi le carnet de rendez-vous est quasi-complet. L’adaptation express porte ses fruits. "C'est une situation exceptionnelle, hors norme, que nous avons dû attraper au vol. Elle met en lumière une forte collaboration entres divers acteurs cantonaux." raconte Marie Schneider, directrice de Pharma24. 

Vu l’affluence importante cette semaine, La directrice envisage d’étendre les plages horaires disponibles. Le test est facture 57,50CHF et est hors franchise, il est donc totalement pris en charge par l’assurance maladie. La prochaine étape pour Pharma24: la formation d’autres pharmaciens du canton.

 

Julie Zaugg

 

Nathalie Vernaz-Hegi, la toute nouvelle pharmacienne cantonale, a participé à la coordination des tests rapides à Genève. Elle explique que pour mettre en place ces tests rapides, une formation a été pensée en une semaine aux HUG. «Je salue toute l’équipe, c’est extraordinaire.» Une formation en deux pôles: une pour les acteurs privés de la santé ainsi que les miliciens de la protection civile donnée par les HUG et une autre donnée par Pharma24 pour les pharmaciens. 

Si sept pharmacies devraient être opérationnelles prochainement, Nathalie Vernaz-Hegi affirme que toutes les pharmacies ne seront pas en mesure de procéder à ces tests rapides puisqu’elles doivent remplir un certain nombre de critères tels que posséder un local séparé, assez grand et disposant d’une aération. Difficile pour Nathalie Vernaz-Hegi d’établir un pronostic sur le nombre de pharmacie qui seront en mesure de faire ces tests. Au niveau des stocks disponibles, la pharmacienne cantonale assure que l’équation a été mûrement réfléchie. «Nous avons de la marge jusqu’à la fin du mois et nous sommes à l’aise.»

 

Léa Frischknecht

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.