Léman Bleu

Actualités


12 mars 2018 - 17h33

DIP : pas d'enquête administrative sur le cas Ramadan

Le DIP n’ouvrira pas d’enquête administrative dans l’affaire Ramadan. Critiqué pour son mutisme, une lettre envoyée par plusieurs personnalités genevoises parle d’omerta. La missive est signée par des associations, et quelques politiques qui réclament l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur un passé nébuleux, le DIP est accusé de jouer la grande muette. Aucuns éléments probants sur Tariq Ramadan n’ont été relevés suite à une enquête interne. Si le DIP a reconnu que la direction du collège de Saussure avait failli à l’époque, il n’estime pas possible l’ouverture d’une enquête administrative puisqu’il y a prescription, et que les acteurs de l’époque ne sont plus en place depuis longtemps.

Gilles Miélot

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.