Léman Bleu

Actualités


13 février 2016 - 15h47

Darius Rochebin et "la génération qui en veut moins"

Darius Rochebin était dans la deuxième partie du Geneva Show. Il parle de sa passion pour son métier, de ses rencontres et de sa peur permanente de l’erreur. Il cite Paul Valéry «Le journalisme est un métier hystérique», un métier qui l’habite jour et nuit, une curiosité permanente.

Il regrette toutefois le manque de fougue de la nouvelle génération, sans en faire une généralité. «Beaucoup de gens de la nouvelle génération disent que leur week-end est sacré.»

C’est vrai que c'est une génération qui en veut peut-être un peu moins.»

Les courriers des «zozos»

Sous les feux de la rampe, Darius Rochebin reçoit de nombreuses critiques, parfois acerbes ou dénuées de fondement. Il cite un de ces «zozos» qui lui écrit un soir sur deux, commençant ses courriers par «Salut Dugland».

Même si c’est un cinglé, je lis attentivement tous ses courriers. Souvent, il y a deux trois éléments qui sont intéressants à pêcher.»

Jérémy Seydoux
@JeremySeydoux

Émission intégrale