Léman Bleu

Actualités


16 octobre 2019 - 18h33

Déménagement forcé d'une famille de la Servette aux Pâquis

Il y a deux semaines, les locataires du 89 rue de la Servette étaient sommés de quitter les lieux pour des raisons de sécurité. Selon une expertise, l’immeuble présente des risques d’effondrement. Les six membres de la famille Hipolito habitaient là depuis 22 ans.  Nous les avons suivis cette semaine dans leur déménagement forcé.

Jeudi passé, voilà à quoi ressemblait l’appartement des Hipolito. Troy, 22 ans, a dû encaisser deux coups durs : il travaillait dans le McDonalds de la Servette qui a aussi fermé. Une semaine avant, la famille apprenait qu’elle devait rapidement quitter les lieux. Henri, lui, a démissionné de son job d’étudiant. Son employeur ne comprenait pas l’ampleur de la situation.

La famille a été relogée provisoirement aux Pâquis. Un appartement trop petit et sans intimité pour les parents, la tante et les trois frères. Ils ont fait une demande au bailleur, qui leur a proposé un appartement supplémentaire, en face.   

Le troisième frère, Jason, est en dernière année d’école de commerce. Vendredi soir passé, Troy et Henri se rendaient à une séance d’information pour les locataires évacués. Avocats de l’Asloca et du propriétaire La Foncière sont présents pour répondre aux questions de chacun.

Les deux parties proposent aux locataires une convention sur laquelle ils se sont mis d’accord. Troy est plus rassuré. Plus tôt la famille part, plus elle touchera d’indemnités. Ofelia fait ses propres recherches d’appartements. Elle attend le retour de son mari pour décider de signer ou non la convention. Il est parti aux Philippines avant l’annonce de l’évacuation, sans savoir qu’il ne reverrait pas son appartement.

Priscilia Chacón

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.