Léman Bleu

Actualités


05 mai 2019 - 15h53

Des communes genevoises fêtent l'arrivée du printemps

Malgré une météo plutôt hivernale, plusieurs communes genevoises ont célébré leur traditionnel Feuillu. Ces cortèges populaires fêtent le retour du printemps. A Perly, enfants et parents n'ont pas manqué le rendez-vous annuel du premier week-end de mai. 

Un char tout de fleurs habillé, des couronnes colorées dans les cheveux des enfants, des cloches et des drapeaux. Dans le préau de l'école primaire de Perly-Certoux, on se prépare pour le cortège du Feuillu. La place sur le char est réservée au roi et à la reine, deux élèves de 1P tirés au sort. 

A Perly, c'est l'association des parents d'élèves (Appertoux) qui organise l'événement avec quelques enseignants. Un cortège qui fait le tour du village, avec des arrêts aux fontaines pour chanter la bienvenue au printemps. 

Le Feuillu, c'est une fête païenne ancienne, organisée dans les campagnes en Europe. A Genève, on en trouve des traces à l’époque de Calvin, qui l’avait interdite. Mais la tradition résiste. A l’époque, c’était des jeunes de vingt ans qui défilaient, comme l'explique Joseph Deschenaux, président de la Mémoire de Plan-les-Ouates. 

Ancien instituteur, Joseph Deschenaux a participé plus de 32 ans au Feuillu de Perly. Les pratiques ont évolué. Avant, l’élève pour lequel on criait le plus fort était élu roi.

De nos jours, dans la campagne genevoise, sept communes de la Rive gauche perpétuent la tradition, de Avusy à Onex, chacune avec sa particularité. 

                                                                                                                                    Priscilia Chacón

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.