Léman Bleu

Actualités


23 septembre 2021 - 17h09

Des habitants veulent mettre leur rue en zone 30

Des habitants de la rue des Charmilles excédés par le trafic routier et ses conséquences en termes de nuisances lancent une pétition pour transformer leur rue en zone 30 km/h. Ils espèrent s’appuyer sur une volonté politique pour faire aboutir leur projet.

Cette habitante de la rue des Charmilles dénonce un calvaire quotidien qui démarre dès 5h du matin et se poursuit parfois jusqu'à minuit.

Ce tronçon, l’un des plus empruntés du canton selon les initiants engendre un bruit incessant malgré la pose récente d’un revêtement phono-absorbant. Les habitants sont obligés de se calfeutrer chez eux. 

Outre le problème de bruit, les habitants se plaignent de vitesses excessives qui mettent en danger les enfants qui fréquentent les écoles du quartier.

Une zone 30 comme dans les rues adjacentes permettrait selon les habitants de réduire les nuisances mais pas forcément la pollution à cause des bouchons. Cette pétition est appuyée par des associations qui militent aussi pour une réduction du trafic comme l'ATE.

La pétition sera remise à la ville de Genève qui envisage déjà de multiplier les zones 30 tout comme le canton qui pourrait l’imposer dans l’hyper-centre. Les habitants de la rue des Charmilles comptent donc surfer sur une volonté politique pour passer des paroles aux actes.

G.Miélot

«L’objectif final c’est moins de voitures en Ville de Genève»

Santé, sécurité, fluidité et économie sont à l’origine de la volonté de la Ville de Genève à imposer le 30 km/h de jour comme de nuit.

Pour la Maire de Genève, une telle mesure aurait un effet direct: «C’est contre-intuitif, mais la fluidité est nettement améliorée à 30 km/h»

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.