Léman Bleu

Actualités


07 août 2018 - 15h48

Des joueurs du FC Kosova risquent l’expulsion du territoire

L’enquête pénale avance. Plusieurs joueurs du FC Kosova prévenus en marge de la bagarre générale qui a éclaté en juin lors d’un match de football sont étrangers, a appris Léman Bleu. Depuis la votation sur le renvoi des criminels étrangers, le Code pénal est clair: l’expulsion obligatoire est prononcée lorsque des condamnations pour lésions corporelles graves ou d’agression sont prononcées. Si, à ce stade, seule la rixe serait retenue par la procureure en charge du dossier, l’instruction suit son cours et un rebondissement n’est pas à exclure.

L'information est confirmée par le Ministère public: «Parmi les infractions qui peuvent entrer en ligne de compte dans cette affaire, certaines sont génératrices de l'expulsion obligatoire», annonce Henri Della Casa, porte-parole du Pouvoir judiciare, précisant que «la qualification juridique précise des faits reprochés n'interviendra qu'au terme de l’instruction».

Au total, 9 personnes sont prévenues dans cette affaire, 8 joueurs du FC Kosova et 1 joueur du FC Versoix. Depuis la fin du mois de juillet, plus personne ne se trouve en détention provisoire. 

Rappel des faits
La rixe, survenue en juin dernier sur la pelouse du FC Versoix lors de la finale du championnat de 4ème ligue, a fait deux blessés graves. L’importante polémique qui a suivi l’événement a conduit le président du FC Kosova à la démission avant qu’une pluie de sanctions ne soit prononcées par l’ACGF, faîtière du football genevois. L’équipe 2 du FC Kosova s’est vue privée de championnat jusqu’en 2020, cinq joueurs des deux équipes ont été suspendus et une amende de 2000 CHF a été infligée au FC Kosova.

Jérémy Seydoux

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.