Léman Bleu

Actualités


03 avril 2019 - 16h23

Des tentes pour dénoncer la fermeture des abris d’urgence

Valérie Spagna, directrice de l’accueil de nuit à l’Armée du Salut était l’invitée du journal. 

Ce matin, diverses associations ont planté 200 tentes sur la plaine de Plainpalais. Le but de l’action : «Sensibiliser les Genevois à la situation des sans-abris».  200 tentes pour les 400 sans-abris actuellement dans l’espace public.

Suite à la fermeture de 150 places pour les sans-abris hier soir, la directrice insiste que le «renouvellement de ces infrastructures devient un impératif pour l’Etat». Elle soutient que les structures offertes de nos jours sont essentiellement dans des protections civiles, «cela ne correspond plus aux standards genevois». Elle ajoute que ces personnes «n’ont pas seulement besoin d’un toit mais aussi d’un appui psychologique».

Bien que leur situation est incomparable à celle des sans-abris des grandes villes européennes, on compte plusieurs centaines de sans-abris genevois. Selon Madame Spagna, il est urgent que l’Etat «définisse une politique publique qui réponde aux besoins des personnes sans abris».  

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.