Léman Bleu

Actualités


24 août 2020 - 18h23

Effectifs scolaires en hausse: la Ville sous pression

Mis à part le Covid-19, un des grands enjeux de la rentrée genevoise est l’augmentation des effectifs scolaires. Au primaire, on compte 1000 élèves de plus dans le canton.

Un bâtiment supplémentaire de l’école de Geisendorf a été inauguré il y a un an. Il abrite le réfectoire et est dédié aux activités parascolaires. Cette année, le parascolaire connaît une fréquentation à la hausse en Ville de Genève: 400 élèves de plus que la rentrée dernière.

En classe, ils seront 300 de plus, pour un total de 12'430 écoliers. La Ville fait cette rentrée avec la pression du manque d’espaces. Bâtiments provisoires, augmentation des places en réfectoires : 50 chantiers ont eu lieu cet été. Le gros défi de la rentrée, c’est l’école du Corbusier, où l’on doit construire des pavillons.

La Ville n’est pas la seule à connaître la pression des effectifs : 1000 élèves de primaire font leur rentrée dans le canton. La commune de Lancy en est un exemple emblématique avec l’école du Sapay, où un bâtiment sera aussi ajouté. Du côté des parents d’élèves, on dénonce le manque de locaux à venir depuis 4 ans. 

Pour l’Etat, le problème des bâtiments scolaires n’est pas financier, mais concerne le temps de construction. Et la situation est loin d’être réglée : la Ville planche sur des solutions pour la rentrée 2022. Dans le nouveau quartier de la gare des Eaux-Vives, aucune école n’a été pensée. Autre exemple dans le canton à Lancy: l’école du Plateau prévue pour la rentrée 2021 n’est pas encore sortie de terre.

Priscilia Chacón

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.