Léman Bleu

Actualités


10 novembre 2019 - 18h58

Entre le tennis et le padel il n'y a qu'un pas

En 2016, le pays de Roger Federer comptait 8 clubs investis dans le padel et 12 terrains de jeu. Aujourd'hui, il y a 18 sociétés impliqués et 33 courts, à disposition des amateurs.

Différence culturelle

Emergence en Europe de ce sport, en France en 3 ans ils sont passés d’une vingtaine de terrains à plus de 300 aujourd’hui. En suisse, 1er terrain inauguré en 2010 dans le canton de zurich, le premier est au country club de geneve en 2012. Alors qu'en Espagne, il y a 2 millions de pratiquants et 70'000 licenciés. Pour Yohann, ancien joueur ATP et maintenant entraineur, sa vocation tourne autour du tennis. Arrivé en suisse en 2000, il entrainera 5 ans au tennis club de drizia et 7 en Belgique où il monte une académie de tennis pour joueurs professionnels, avant de s’installer définitivement sur le bassin lémanique. Son autre passion, le padel. Avec deux titres de champion suisse acquis en 2017 et 2018, Yohann nous explique les particularités de ce sport, aux contraintes techniques bien différentes de celles du tennis. Le matériel est également bien différent. 1 rebond au sol comme au tennis, mais pour les dimensions, c’est autre chose.

 

Arnaud Urfer

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.