Léman Bleu

Actualités


15 novembre 2018 - 15h56

Exagérer le trait

Marcel Laliberté est un artiste. L’une de ses spécialités : les caricatures. « C’est du dessin avant tout. Donc il faut apprendre à dessiner des têtes déjà, apprendre un peu comment ça fonctionne et commencer par les grandes lignes », explique-t-il crayon en main.

Un art qu’il a commencé il y a plus de trente ans. « Quand on exagère une tête, il faut chercher des traits et des expressions surtout, parce qu’il y a la forme de la tête mais il y a ce que la personne dégage aussi. »

L’une des autres passions de Marcel, c’est la sculpture avec des matériaux de récupération. Et lorsque l’on tend l’oreille, son léger accent le trahit, Marcel est originaire du Canada. « J’ai beaucoup bougé  dans mon pays, je faisais des festivals populaires, j’ai fait le tour du Canada, un peu des Etats-Unis. Je suis venu ensuite en Suisse pour suivre une femme », raconte-t-il.

L’artiste s’est installé à Onex il y a une vingtaine d’années. A 70 ans, il vit encore de son art. Si quand il est arrivé en Suisse, il lui arrivait de caricaturer les passants sur la rade, il ne fait aujourd’hui plus que des animations sur commande pour des événements. 

Lea Job 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.