Léman Bleu

Actualités


20 novembre 2020 - 20h02

Expérience concluante pour les radars anti-bruit

L’expérience pilote menée en juin dernier sur le radar anti-bruit routier en ville de Genève confirme la fiabilité du système. Les résultats montrent que seul 2% des véhicules sont responsables des pics sonores mais que la proportion est multipliée par trois entre 22h et 6h. Une moto a d'ailleurs été mesurée à 98 décibels, soit plus de 400 fois plus que la valeur moyenne des véhicules mesurés.

L’expérience se poursuit cet automne à Russin. Alors que ces radars servent aujourd’hui à sensibiliser les usagers de la route, les autorités pourraient, à terme, les utiliser pour émettre des sanctions. Mais une telle décision devra obligatoirement passer par une modification de la base légale.

 

Léa Frischknecht

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.