Léman Bleu

Actualités


17 juillet 2020 - 16h58

Fan de Goldman, il écrit seul en oubliant les heures

Jean-Michel Fontaine a une passion, Jean-Jacques Goldman. Mais dans sa maison à Rolle, les murs y sont modestement consacrés : pas question pour lui d’idolâtrer la star. En revanche, il n’est jamais à court d’anecdotes sur le chanteur et il corrige même les biographies officielles.

Sur sa table de salon, Jean-Michel Fontaine contemple ses petits trésors « Je marche seul, c’est le premier 33 tours que j’ai acheté », se souvient-il.

Il a eu le déclic à l’âge de 13 ans, et a enchaîné les petits boulots pour pouvoir s’acheter ses livres et ses CD. «Je n’aime pas le mot idole, il me fait penser à la bible. Je ne l’idolâtre pas, il y a même certaines de ces chansons dont je ne suis pas un fan absolu. Mais le personnage me fascine, je me retrouve dans ses valeurs.»

Une rencontre privilégiée 

Il a même eu l’occasion de le rencontrer en tête à tête en 1998. Les rencontres étaient réservées aux journalistes, il y est donc allé au culot, en proposant son interview à une radio juive locale. «Toutes les dix minutes, sont manager venait dire que le temps était écoulé. Il lui a dit deux fois de revenir dans 10 minutes. J’au donc eu la chance d’avoir un tête à tête d’une demi-heure avec lui», raconte-t-il fièrement.  

10'000 heures passées pour «Parler d'sa vie»

Depuis maintenant 23 ans, il alimente même un site dédié à Jean-Jacques Goldman intitulé «Parler d’sa vie». Il y a même consacré plus de 10'000 heures. Aujourd'hui, il n'est plus seul mais est entouré d'une équipe de bénévoles. 

Il y a quelques jours, il a récolté 10'000 francs via un financement participatif… le but, moderniser complètement son site web.

Lea Job

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.