Léman Bleu

Actualités


04 novembre 2020 - 18h49

Fin des abonnements de parking pour les pendulaires

L’Etat serre la vis sur le stationnement. Les pendulaires ne pourront plus avoir accès à un abonnement dans les parkings du centre, sauf exceptions. Il s'agit de favoriser la mobilité douce. 

Résiliation de 1'900 abonnements

D’ici quelques mois, les abonnements des pendulaires dans des parkings du centre et hypercentre, seront résiliés, soit 1’900 abonnements. «Nous avons observé qu'une personne qui a un abonnement de parking prendra sa voiture sans favoriser un autre mode de transport» explique Damien Zuber, directeur de la Fondation des Parkings. Des exceptions resteront toutefois, par exemple pour les personnes en situation de handicap, ceux qui travaillent en dehors des horaires TPG, ou les covoitureurs. 

Une journée pour 20 chf

Pour accompagner la mesure, les tarifs horaire et journalier des parkings vont baisser. Une journée de stationement coûtera 20 francs, contre 35 aujourdhui à certains endroits. «C'est un prix attractif pour ceux qui voudront stationner occasionnellement, mais pas assez pour vouloir stationner tous les jours» rappelle Damien Zuber. 

Les habitants auront un abonnement abaissé, à 150 chf par mois sauf dans le parking Uni Dufour, 200 chf. Les détenteurs de macarons auront aussi des prix préférentiels pour les parkings en ouvrage afin d’éviter le stationnement sauvage. 

Démarche des entreprises

Le conseil d’Etat veut aussi inciter les entreprises à adopter des plans de mobilité. L’idée d’une fiscalisation des places de parking dans les entreprises a été abandonnée. 

Le tout se mettra en place dans le courant de l’année prochaine. Les P+R en périphérie ne subiront pas de hausse de tarif. 

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.