Léman Bleu

Actualités


13 novembre 2020 - 19h18

François Longchamp rend hommage à Guy-Olivier Segond

De Guy-Olivier Segond, François Longchamp dit avoir appris «l’essentiel». Celui qui a été conseiller d’État de 2005 à 2018 rend hommage à son «père politique», l’ancien conseiller d’État radical Guy-Olivier Segond qui s’est éteint le jeudi 12 novembre à l’âge de 75 ans. «Il m’a transmis une certaine idée de l’État, un État au service des citoyens. Il m’a également appris la rigueur, c’était un travailleur hors pair. Personne n’imagine que derrière son talent se cachait une force de travail stupéfiante.»

La politique dans le sang

Genève perd une figure genevoise qui avait la politique dans le sang et ce, tant au niveau cantonal que national et international. François Longchamp sourit en évoquant qu’il y a encore peu de temps, Guy-Olivier Segond pronostiquait sur les élections américaines de début-novembre. «Il se trompait souvent dans les enjeux électoraux mais là, il avait vu tout juste. Il avait donné le nom du Président mais également le nombre de délégué et quasiment le pourcentage de l’élection.»

François Longchamp salue un «artiste » de la politique qui avait toute sa place à l’exécutif. Il rappelle que Guy-Olivier Segond était à l’origine de la distribution des premières trithérapies à Genève et que, de ce fait, «il a réellement et purement sauvé des vies humaines». Son secrétaire général durant 10 ans se souviendra longtemps de ces années de «conquêtes électorales et politiques» mais également du combat de Guy-Olivier Segond contre la maladie qui l’a beaucoup affecté physiquement sans lui faire perdre sa lucidité ni sa capacité d’analyse.

 

Léa Frischknecht

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.