Léman Bleu

Actualités


30 juin 2020 - 16h57

Gaillard part à la chasse aux faux résidents

La mairie de Gaillard a organisé une action «coup de poing» ce matin à la douane de Moëllesullaz pour faire la chasse aux faux résidents. Des suisses qui vivent en France sans y être déclarés et qui engendrent un gros manque à gagner pour les communes. 

Distribution de tracts aux premières heures du jour. Les élus  français des communes frontalières n’ont pas le droit de croiser les fichiers pour traquer les fraudeurs. Ici pas de contrôle de la population, les genevois non déclarés restent donc invisibles pour la commune.

Habiter à l’année dans sa résidence secondaire sans le déclarer, un gros manque à gagner pour les communes. Outre la taxe d’habitation, c’est aussi une part des fonds frontaliers qui ne rentre pas dans les caisses.

Un manque à gagner d’environ 250 000 euros chaque année sur un budget de 18 millions à Gaillard. Le confinement n’a pas fait augmenter les régularisations malgré la fermeture des frontières. Seule parade pour les élus, frapper au porte-monnaie en augmentant la taxe sur les résidences secondaires.

Cela vaut pour les propriétaires, les locataires eux sont encore moins visibles, mais attention, en cas de contrôle du fisc, l’amende peut être salée.

Gilles Miélot

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.