Léman Bleu

Actualités


11 novembre 2020 - 18h21

Genève prend de nouvelles mesures d'aide à l'économie

Depuis le début de la pandémie, beaucoup de secteurs économiques dépendent des aides publiques. Aujourd’hui, le conseil d’Etat a annoncé une série de nouvelles mesures pour aider certains secteurs touchés. Mais le canton dépend en grande partie de Berne pour les secteurs les plus touchés.

A ce jour à Genève, six secteurs bénéficieront d’une aide financière à fond perdu. Ce sont les cas de rigueur. A comprendre par là tous les secteurs qui touchent aujourd’hui moins de 60% de leur chiffre d’affaires à cause de la crise.

Il s’agit des secteurs suivant:  

  • l’événementiel (20 millions) ;
  • les forains et magasins de souvenirs (3 millions) ;
  • les  agences de voyage (7 millions) ;
  • l’hôtellerie (50 millions) ;
  • des transports professionnel de personnes (10 millions).

Des  secteurs auxquels le Conseil d’Etat vient d’ajouter les entreprises de la zone aéroportuaire, à savoir tous les emplois à Genève Aéroport (10 millions).

«Seulement» 13,6 millions de la Confédération  

Ce soutien dit «extraordinaire» est basé sur le principe d’un franc fédéral pour un franc cantonal. Soit financé à part égale entre le Canton et la Confédération. Au total, Genève espère une participation à hauteur de 50 millions de la part de Berne. Or le Conseil fédéral a annoncé investir 13,6 millions pour les cas de rigueur à Genève. Soit plus de la moitié moins. «Si nous doublons ce chiffre, comme le prévoit le principe du – 1 franc fédéral pour un franc cantonal -   cela fait environ 27 millions. C’est moins que l’estimation de nos besoins», explique la conseillère d’Etat Nathalie Fontanet. «C’est pour cela que, avec plusieurs cantons, nous demandons au Conseil fédéral d’investir 1,2 milliard à partager entre tous les cantons, plutôt que les 200 millions annoncés.»

Une série de nouvelles mesures d’aides financières

En plus de ces secteurs particuliers, Genève a annoncé toute une série de nouvelles mesures supplémentaires.

Durant les mois de novembre et de décembre, certains loyers commerciaux pourront être pris en charge par l’Etat et le bailleur. (15 millions)

Tous les employeurs ayant fait appel au RHT pourront voir leurs charges sociales réglées par l’Etat  durant le mois de novembre (10,5 millions). L’Etat prend également à sa charge le jour de carence, à savoir le jour que l’employeur doit normalement assurer financièrement chaque mois dans le cadre des RHT (7,5 millions).  

Pour les restaurateurs et pour éviter le gaspillage, l’Etat s’engage à racheter leurs stocks de denrées périssables au bénéfice de la Fondation Partage (1,5 million).

6e et dernière mesure annoncée, un financement est prévu pour aider les entreprises à poursuivre leur activité en ligne, via la plateforme de vente locale «Genève Avenue». (100'000 francs)

En tout, ce sont un peu plus de 44 millions de francs investis pour ces 6 nouvelles mesures. Ils viennent s’ajouter aux 493 millions de francs d’aide déjà injectés par le canton depuis le début de la crise.

Lea Job 

«Nous avons souhaité montrer que nous n’opposions pas le sanitaire à l’économie»

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.